Le premier budget de Modi peine à convaincre

Le ministre des Finances Arun Jaitley, le 10 juillet à New Delhi, lors de la présentation du budget au Parlement fédéral de l’Inde.
Le ministre des Finances Arun Jaitley, le 10 juillet à New Delhi, lors de la présentation du budget au Parlement fédéral de l’Inde.

Parmi les mesures positives, le projet prévoit plus d’ouverture aux investisseurs étrangers.

Deux mois après la victoire électorale qui l’a conduit à la tête du gouvernement de l’Inde, le premier ministre, Narendra Modi, via son ministre des Finances, Arun Jaitley, a présenté jeudi son premier budget. Le moment était attendu, tant par la population que les milieux d’affaires et les marchés.

« C’est un budget qui veut plaire à tous mais qui ne prend pas position sur les véritables défis de l’économie », résume la politologue indienne Roopinder Bhatia. « Le sentiment général qui se dégage est que le gouvernement est demeuré silencieux sur de nombreux sujets, dont certains figuraient en haut de liste de ses promesses électorales », renchérit The Economic Times.

Sans annoncer de réformes « extraordinaires », le ministre des Finances, Arun Jaitley, a promis de maintenir le déficit budgétaire à 4,1 %. Ce qui ne l’a pas empêché d’annoncer une augmentation des dépenses dans les infrastructures, notoirement insuffisantes en Inde. Des aéroports dans les villes secondaires, seize nouveaux ports, des ordinateurs moins chers, sept villes nouvelles (« smart cities »), des trains à grande vitesse, autant de projets qui incarnent la vision d’une « Inde compétente, moderne et numérique », promise par Narendra Modi.

L’inflation, souci majeur

Une mesure a retenu l’attention des milieux d’affaires et intéressera les groupes étrangers, français notamment. Le plafond des investissements directs étrangers (IDE), c’est-à-dire la part de capital que des sociétés étrangères pourront prendre dans des entreprises indiennes, a été relevé dans plusieurs secteurs, dont la défense et l’assurance, de 26 % à 49 %.

Alors que la croissance indienne a ralenti ces trois dernières années, au point de tomber sous le seuil de 5 %, quand 8 % seraient nécessaires pour absorber la croissance démographique et réduire la pauvreté, une étude du ministère des Finances annonçait cette semaine que le PIB pourrait progresser de 6 % cette année. « Mais aucune mesure concrète n’a été proposée pour soutenir ces affirmations », cingle The Economic Times.

Le citoyen ordinaire espérait quant à lui des actions concrètes pour alléger ses impôts et surtout limiter l’inflation, une préoccupation quotidienne. Sur ce point, le gouvernement a légèrement augmenté le seuil d’exemption fiscale (à 3 000 euros par an).

« Le budget n’est qu’un copié-collé des plans sociaux lancés par le Parti du Congrès lorsqu’il était au pouvoir », a critiqué Sonia Gandhi, la leader de l’opposition et figure du Congrès. « Il n’y a rien pour les pauvres, les chômeurs et les fermiers », s’exaspère Mulayam Singh, un politicien de l’Uttar Pradesh, « 20 millions d’euros ont été alloués pour la sécurité des femmes… Espérons qu’ils ne finissent pas dans les poches de politiciens corrompus comme avec le précédent gouvernement », commente pour sa part Rani Patel, présidente d’une ONG qui aide les populations défavorisées.

Publié dans Le Figaro

 

2 réflexions au sujet de « Le premier budget de Modi peine à convaincre »

  1. bonjour a vous le gouvernement devra s’occuper de l’éducation et la santé pour réduire les inégalités qui créent des radicaux extrémistes , aussi d’activer l’économie et moderniser le pays pas seulement dans les grandes villes , sur certains points ils peuvent prendre pour exemple le japon qui a su mixer tradition et le modernisme avec la propreté .

    HYACINTHE CATAPOULE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s