Moët Hennessy vinifie du «Chandon» en Inde

Moët Hennessy a déjà posé les bases de son activité à Dindori, dans la région de Nashik, où il développe son propre vignoble pour 2014. Crédits photo : INDRANIL MUKHERJEE/AFP
Moët Hennessy a déjà posé les bases de son activité à Dindori, dans la région de Nashik, où il développe son propre vignoble pour 2014. Crédits photo : INDRANIL MUKHERJEE/AFP

Le groupe a lancé aujourd’hui à Mumbai sa célèbre marque de vin effervescent, déjà présente en Amérique et en Australie.

L’explosion du marché du vin en Inde, en croissance de 20 % par an, fait saliver les géants du secteur. À tel point que Moët Hennessy, la branche vins & spiritueux de LVMH, y produit son premier vin effervescent sous la marque Chandon (Brut et Brut rosé) en partenariat avec les vignobles York, dans la région de Nashik (État de Maharashtra). « C’est une nouvelle qui apporte du prestige à l’industrie du vin en Inde », a déclaré Ravi Gurnani, directeur de York. Il a confirmé que Moët Hennessy utilisait actuellement ses vignobles dans le cadre d’un « contrat court terme » pour produire son vin effervescent.

« Le lancement du vin effervescent Chandon montre la confiance placée par LVMH dans le marché du vin en Inde, tout particulièrement dans le secteur du luxe, qui touche près de 350 millions d’Indiens et n’est pas impacté pas le ralentissement économique que subit le pays », confie un économiste de la Chambre de commerce et des industries indiennes.

Près de 250 millions d’Indiens consommeraient du vin

Première marque de champagne, Moët & Chandon contribue à la notoriété de ce vin, exclusivement produit en France, partout dans le monde. Mais dans la mesure où l’aire d’appellation champagne est limitée, la marque ne peut aller aussi vite qu’elle le souhaiterait. Depuis les années 1960, elle développe parallèlement une seconde marque, Chandon : un vin élaboré selon la méthode champenoise, mais sans bénéficier de la prestigieuse appellation. Chandon est déjà produit et commercialisé au Brésil, en Argentine, Californie et Australie.

Moët Hennessy a déjà posé les bases de son activité à Dindori, dans la région de Nashik, où il développe son propre vignoble pour 2014. Les vins Chandon seront disponibles dans une sélection de boutiques pour les spiritueux, des restaurants et des bars à Mumbai. Le lancement à New Delhi est prévu pour novembre et sera suivi par les autres villes principales : Bangalore, Chennai etc.

Près de 250 millions d’Indiens consommeraient du vin. Mais les vins pétillants représentent moins de 10 % de la consommation dans le pays. Les vins français arrivent en tête des importations qui ont atteint 20 millions d’euros l’an dernier selon Ubifrance. L’Italie, la France et l’Australie représentent à elles seules près de 50 % des importations totales en Inde.

« Les taxes à l’import peuvent aller jusqu’à 150 % dans certains États. Produire le vin en Inde permet de contourner ces difficultés et de diminuer considérablement les coûts de transport, main-d’œuvre… », explique un analyste de l’organisme indien de promotion du commerce, l’ITPO.

Promotion délicate pour les vins et spiritueux

Le gouvernement indien a mis en place un centre de promotion des vins pour faciliter leur développement local et leur vente, qui ne sont pas toujours aisés. « En Inde, il est interdit de faire de la publicité d’alcools, et les spiritueux ne sont vendus que dans des boutiques spécifiques. Il est difficile de se positionner sur ce marché », note un exportateur de vins français en Inde.

Pourtant, les producteurs français sont de plus en plus nombreux à cibler les marchés émergents tels que la Chine, le Brésil et l’Inde. « Le savoir-faire et la technologie des Français dans ce secteur suscitent l’intérêt des Indiens. Mais il y a de nombreuses opportunités qui ne sont pas exploitées », explique Ranvir Nayar, directeur du groupe de presse Media India Group qui organise avec l’ITPO, en mars 2014, le premier sommet franco-indien sur le vin à l’occasion du plus grand salon de l’agroalimentaire en Inde, Aahar à Delhi.

Publié dans Le Figaro (mis à jour)

Une réflexion au sujet de « Moët Hennessy vinifie du «Chandon» en Inde »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s