Inde-Pakistan: un rendez-vous superflu

Le premier ministre indien Manmohan Singh a rencontré pour la première fois son homologue pakistanais, Nawaz Sharif en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. Au cœur de leur discussion : le maintien du cessez-le-feu mis en place en 2003 sur la ligne de contrôle (LoC) en proie à des violences depuis ces derniers mois entre les deux armées. Cette zone que l’Inde et le Pakistan revendiquent depuis 1947 a engendré quatre guerres.

PM_Manmohan_Singh_meets_Nawaz_Sharif_shake_hand_29Sept13_630
Manmohan Singh, Premier ministre indien et Nawaz Sharif, Premier ministre pakistanais à New York. Source: NDTV

Aucune date fixée pour une prochaine rencontre ou une visite officielle dans l’un ou l’autre pays. Pas de décision concrète prise pour avancer sur le Cachemire et un manque de conviction sur la résolution des sujets « chauds »… La rencontre entre Sharif et Singh n’aura duré qu’une heure. Une heure pendant laquelle les deux parties n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur de nombreux points et ont surtout énuméré les griefs qu’elles se reprochent mutuellement.

Le principal sujet de discussion que l’on retiendra est leur volonté de mettre fin aux violences sur la LoC. Ces deux derniers mois, les échanges de balles entre les deux camps ont provoqué la mort d’environ huit soldats, et ont clairement impacté les relations indo-pakistanaises à la frontière qui s’étaient plus ou moins pacifiés ces cinq dernières années. Jeudi dernier seulement, un raid terroriste sur une base militaire indienne dans le Cachemire a causé la mort de douze soldats indiens. En guise de solution, les deux pays ont ainsi pris la modeste décision de mettre en place une réunion entre leurs commandants militaires respectifs.    

A l’issu de la rencontre, le Pakistan a également proposé un nouveau mécanisme du maintien de la paix dans les zones contestées, qui serait composé d’un comité de représentants des affaires étrangères et de l’armée. Certaines sources affirment que l’Inde aurait rejeté en bloc la proposition pakistanaise. « La dernière fois que l’Inde a accepté la création d’un nouveau comité en 2006, l’initiative s’est avérée être un véritable échec et ce malgré le rôle important joué par des membres haut placés des deux nations », note une source au cabinet du Premier ministre indien.

« l’épicentre du terrorisme »

Outre la situation au Cachemire, Sharif avait annoncé lors de son discours devant l’assemblée des Nations Unies que le Pakistan et l’Inde pouvaient prospérer ensemble et que la région entière pouvait bénéficier de cette collaboration : « Nos deux pays ont dépensé beaucoup trop de ressources dans la course à l’armement. Je souhaite travailler au développement d’une région où la paix et l’économie prospèrent ». Pour le Pakistan, les Nations Unies ont toujours un rôle majeur à jouer dans les débats sur le Cachemire, bien que le problème, posé en 1948, n’ait pas encore été résolu.

Mais côté indien, la question du terrorisme reste primordiale. Comme l’a rappelé Singh lors de son discours aux Nations Unies samedi, le Pakistan reste pour l’Inde « l’épicentre du terrorisme » en Asie du sud. Il a également insisté sur le fait que le Pakistan devait tout d’abord en terminer au plus vite avec l’enquête liée aux attaques terroristes du 26 novembre 2008 à Mumbai et condamner ses instigateurs. Parmi ceux-ci, le groupe islamiste Lashkar-e-Taiba et son fondateur Hafiz Muhammad Saeed – accusés d’être responsables des attaques de 2008 au cours desquelles 166 personnes sont mortes – sont toujours en liberté  au Pakistan.

La commission judiciaire pakistanaise était en Inde la semaine dernière pour s’entretenir à nouveau avec les témoins. « La commission vient juste de rentrer et établira son rapport. En fonction de ses conclusions, nous pourrions accélérer le procès » a affirmé Jilani, le Secrétaire pakistanais des affaires étrangères.

Les résultats et l’image qu’ils veulent donner de cette première rencontre divergent également. Pour l’Inde, ce n’est qu’une rencontre de plus mais toutefois « utile » ; pour le Pakistan, qui cherche a réaffirmer son « image démocratique », c’est un entretien « positif » et « constructif ».

Il n’y a donc pas grand chose à attendre de ce premier échange. Selon certains journalistes pakistanais, la rencontre n’a pas abouti à des résultats concrets car Sharif pense que Singh ne passera pas aux prochaines élections. « Manmohan Singh est faible suite aux récentes critiques du vice-président du Congrès Rahul Gandhi sur les mesures prises par le gouvernement, ce qui a clairement impacté sa crédibilité » a tweeté le journaliste pakistanais Hamid Mir.

Les deux États sont indéniablement préoccupés et limités par les scandales qui touchent les affaires politiques et militaires dans leur pays respectif. Pour remporter les élections de 2014, Singh se doit d’observer une position stricte vis-à-vis du Pakistan face au principal parti d’opposition, le BJP, mené par le nationaliste Narendra Modi qui l’accuse « d ’immobilisme » et « d’apathie » sur les derniers évènements sanglants au Cachemire. Du côté pakistanais, des observateurs politiques pensent que l’armée pakistanaise multiplie les attaques sur la LoC pour déstabiliser Sharif et s’assurer qu’il ne fasse aucune concession à l’Inde. Le jour de son élection, il avait annoncé que l’amélioration des relations avec l’Inde était l’une de ses priorités. Un sujet qui n’a pas fait l’unanimité au sein de l’armée pakistanaise.

Pour le moment, les deux camps se relancent la balle dans un cercle vicieux… Les points d’accrochage sont encore loin d’aboutir à des solutions pérennes. Le Pakistan et l’Inde devront avant tout régler leurs problèmes internes et s’assurer que toute résolution se fasse dans un cadre démocratique. 

Une réflexion au sujet de « Inde-Pakistan: un rendez-vous superflu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s