RBI : relancer l’économie malgré le déficit fiscal

rbiLes prévisions de la banque centrale indienne (RBI) pour l’année fiscale 2013-2014 restent mitigées. Elle a  annoncé vendredi une baisse de 0,25% du repo ou le taux auquel elle prête aux banques commerciales, qui passe désormais à 7,25%. La troisième baisse consécutive depuis janvier, et peut-être la dernière possible jusqu’à la prochaine année fiscale selon la RBI. Les réserves obligatoires quant à elles sont maintenues à 4% au grand dam de l’industrie et des marchés boursiers.

Malgré un déficit fiscal accablant, la RBI a annoncé la réduction de son taux principal pour lutter contre le ralentissement de l’économie indienne. Mais elle reste prudente : « La politique monétaire ne peut baisser sa garde quant à la résurgence d’une nouvelle pression causée par l’inflation » a déclaré Duvurri Subbarao, le gouverneur de la RBI.

Dans son rapport, la RBI maintient ses prévisions sur la croissance qui devrait atteindre seulement 5,7% pour l’année fiscale en cours, soit une performance décevante comparée aux années précédentes. « La politique monétaire ne peut à elle seule booster la croissance. Il nous faut faciliter l’offre, améliorer la gouvernance et relancer les investissements », a ajouté  Duvurri Subbarao.

Avec la chute des cours de l’or, la RBI a demandé aux banques de ne pas accorder de prêts contre des pièces d’or de moins de 50 grammes.

Le déficit des comptes et son financement demeurent à l’heure actuelle les plus gros défis du gouvernement. La banque centrale demande notamment au gouvernement et aux entreprises de limiter les prêts effectués depuis l’étranger. Par ailleurs, la banque centrale prévoit une augmentation des crédits (non-alimentaire) qui devrait atteindre 15% en 2013-2014 contre 14% l’an dernier.

Pour l’industrie cette baisse n’est pas assez agressive. Ils espéraient une révision supplémentaire avant l’été. « Dans une telle situation la RBI aurait dû réduire son taux et ses réserves obligatoires de 50 points pour relancer l’économie », a déclaré Kris Gopalakrishnan, président de la CII et co-président de Infosys.

Le rapport laisse cependant entendre qu’une nouvelle réduction de 25 points pourrait être envisageable qu’au premier trimestre 2014.

Après l’annonce du rapport de la RBI, l’indice de la bourse de Bombay (Sensex) a baissé de 0,5% (19625). Les rendements sur les emprunts de l’état ont quant à eux augmenté de 0,87% (7,79%).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s